Actualité échangeur A86 Proposition des citoyens Saint-Denis

Echangeur de l’A86 : présentation de la variante citoyenne « E »

Les habitants de la rue du Docteur Poiré ont pris l'initiative de proposer à la Dirif, à la ville de Saint-Denis ainsi qu'à Plaine Commune deux variantes alternatives d'aménagement de l'échangeur A86.

Les habitants de la rue du Docteur Poiré ont pris l’initiative de proposer à la Dirif, à la ville de Saint-Denis ainsi qu’à Plaine Commune deux variantes alternatives.

La première est la variante E :

Variante E_def

  • Capture d’écran 2017-12-13 à 22.44.45.png et Capture d’écran 2017-12-13 à 22.44.55.png (en saumon)
    Nous créons deux bretelles d’accès sur l’A86 (est et ouest).
    La voie d’insertion vers l’est (5) sera exclusivement réservée aux transports collectifs (bus, taxis, VTC, etc). Elle permet de desservir correctement la nouvelle gare du Grand Paris Express sans aspirer le trafic parisien.
    La bretelle d’entrée vers l’ouest (6) est tracée sur une zone déjà impactée par les Jeux Olympiques 2024. Cette zone est à l’écart de toute habitation. Elle pourrait être couverte en partie par le centre nautique ce qui constituerait un bel héritage olympique.
    Pendant la durée des travaux, elle n’impacte pas le trafic diminuant les coûts de phasage.
  • Capture d’écran 2017-12-13 à 22.51.38.png et Capture d’écran 2017-12-13 à 22.51.50.png (en saumon aussi)
    Il s’agit des sorties depuis l’A86.
    En 1, nous maintenons une sortie déjà existante, en optimisant sa longueur par la mise en place d’un nouveau sens de circulation au sein du quartier. Nous en profitons pour ajouter une voie et surtout un espace vert (UVM).
    En 7, nous créons une bretelle de sortie. Elle desservira la gare du Grand Paris et le village olympique en évitant le carrefour Pleyel. Elle vient s’implanter sur le nouvel accès nord du Landy (création d’une rue), favorisant ainsi les entreprises.
  • Capture d’écran 2017-12-13 à 23.06.50.png
    Nous supprimons la sortie 8B existante. Elle est inutile en matière de desserte et bien plus polluante que la sortie 8A. Cela permet de conforter l’espace UVM existant, d’améliorer la porosité entre Pleyel et le reste de la ville en mobilité douce grâce à un parc public.
  • Capture d’écran 2017-12-13 à 22.56.25.png
    Ici, nous démontons la bretelle d’entrée actuelle et nous reconfigurons la Route de la Révolte. Nous pouvons ainsi créer une nouvelle zone UVM  et prolonger du même coup le parc débuté à côté de l’école Anatole France. Un pont piéton est mis en place pour enjamber la Route de la Révolte parfaisant une circulation pédestre dans cette zone (voir point n°8).
  • Capture d’écran 2017-12-13 à 22.58.18.png
    Nous créons un carrefour à feux pour permettre la bascule du trafic vers la gare du Grand Paris en évitant le carrefour Pleyel – future place Pleyel.
  • Capture d’écran 2017-12-13 à 23.01.28.png
    Nous créons une coulée verte réservée aux mobilités actives (piétons, cycles). Elle dessert Paris > Saint-Ouen > Saint-Denis > Village olympique > Stade de France. Grâce aux ponts piétons, elle permettrait de relier en toute sécurité le GR 2024 aux sites des Jeux Olympiques (village, Stade de France, centre nautique).
  • Capture d’écran 2017-12-13 à 23.05.25.png
    Nous supprimons la liaison entre la rue Ampère et le Boulevard de la Libération pouvant permettre la création de parking autolib’/vélib’ ou transports partagés sous l’A86 dans cet espace reconfiguré.
  • Capture d’écran 2017-12-13 à 23.05.14.png
    Le carrefour Pleyel peut être reconfiguré en place Pleyel, devenue « coeur » piétonnier et végétal du quartier. Des voies dédiés aux transports en commun sont prévues dans tout le quartier.

Les sens de circulation sur cette variante

Capture d’écran 2018-01-07 à 17.11.31.png

Capture d_écran 2017-12-13 à 22.51.38La fermeture de l’anastomose entre rue Ampère et bd de la libération pose un problème de longueur de la bretelle de sortie et du risque de remontée de fil sur l’A86 qui y est associé.
Pour cela, la rue Ampère est passée à sens unique (nord-Est -> Sud-Ouest) ce qui rallonge la voie de droite de la sortie 8a jusqu’au croisement de la rue Volta. Le feu ne sera qu’à deux temps permettant un bon écoulement des flux.

Pour les deux voies de gauche de la sortie 8a, elles seront dédiées au dégagement vers le nord et se prolongeront jusqu’au boulevard de la libération par les deux voies à gauche de la pile de pont (passées à cette occasion en sens unique (SO -> NE). Toutes ces voies seront protégées par un terre-plein pour garantir la sécurité de la bretelle.

Le carrefour au nord de la bretelle est donc reconfiguré en un carrefour à feu en quatre temps (cf numéros sur le plan ci-dessus).
Le tracé devra empêcher les risques de prise à contre sens (donc interdisant de tourner immédiatement à droite lorsque l’on vient du nord).

Une voie sera créée de l’autre côté de la pile de pont de l’A 86 pour garantir la liaison avec la rue Ampère. Le boulevard de la libération sera passé en sens unique au sud de l’A86 et restera à double sens au nord de l’A86. Ceci permettra de dédier une voie aux transports en commun et de pacifier la circulation à proximité de l’école élémentaire. Le maintien d’une seule voie par sens de circulation au nord de l’A86 dissuadera les flux de passage par la partie nord du boulevard de la libération tout en maintenant une bonne distribution locale et des espaces dédiés aux transports en commun.

Les mouvements vers L’Ile-Saint-Denis passeront par le boulevard de la Libération, ceux vers Porte de Paris et stade de France par la route de la révolte, ceux vers la gare du grand paris et le Landy par la rue de la révolte ou la rue ampère (via le boulevard Finot).

Toutes les circulations en direction du sud passeront par la rue Ampère (évitant la place Pleyel). Elles pourront se diffuser par la rue Volta et la seconde rue créée par le village olympique pour aller vers les quais de Seine et par le bd Finot pour rattraper Saint-Ouen / Paris :

Capture d_écran 2018-01-07 à 17.12.59

La place Pleyel ainsi qu’une partie du bd Anatole France (passé également en sens unique, saufs transports en commun) seront protégés.
Pour anticiper un effet shunt du carrefour Libération/Révolte/ Ampère, il faudra instaurer un sens de circulation sur les rue Faraday et James Watt :

Capture d_écran 2018-01-07 à 17.13.46

Pour une bonne insertion urbaine de la bretelle d’entrée A 86 Ouest, partant de l’avenue du président Wilson (Capture d_écran 2017-12-13 à 22.44.55)

circulation porte de paris.png

Actuellement, la majorité du trafic en jeu sur cette zone est un trafic de passage pour rejoindre l’entrée A86 Ouest et l’entrée A1 Sud.
La fermeture de l’échangeur A1 porte de Paris solutionnera une partie due la charge sur L’avenue du président Wilson et sur le Bd Anatole France au nord de la rue Saulnier.
L’ouverture d’une voirie au nord du Landy par le Bd Anatole France permet de nouvelles perspectives en matière de circulations locales.
Le placement de la bretelle d’entrée A86 Ouest sur l’Av du président Wilson libère totalement la rue Saulnier, sur son axe Est->Ouest, des trafics de passage en direction de l’A86 Ouest. Permettant de dédier cet axe à la desserte du Landy pour le trafic venant de l’A1 et de l’Est en général.

De ce fait, on peut interdire le mouvement de « tourner à gauche » pour les usagers venant de l’Est de l’A1, sur le carrefour Saulnier/Wilson. Puisqu’il n’assure aucun mouvement qui ne pourrait se faire par aileurs.
Cette mesure est indispensable pour anticiper l’effet shunt entre A1 et A86 (effet qui, soit dit en passant, montre bien la réalité du trafic de passage entre l’A1 et l’A86 à ce niveau).
Cette mesure pacifiera du même coup une partie des remontées de fil qui ont actuellement cours sur l’A1 direction Sud.
Il faut également traiter le risque de demi-tour au niveau de la porte de Paris pour éviter la congestion de ce carrefour. Comme pour l’interdiction précédente, interdire le demi-tour à cet endroit n’empêche aucun mouvement, ni aucune desserte. Il force la circulation de passage à un cheminement urbain de plus de 2 km avec 6 à 8 feux tricolores. Cette circulation de passage sera ainsi assez dissuasive en terme de temps de parcours (et de distance pour les GPS) pour ne plus se produire et rediriger la circulation autoroutière vers le barreau de la Courneuve.
NB : lors de la réunion publique du 14/12/17, une objection a été formulée par la DIRIF et le département sur l’impossibilité de faire appliquer ce sens de circulation. Nous rappelons ici que de nombreuses solutions techniques existent comme les radars et caméras de verbalisation aux carrefours. Des mesures d’accompagnements pédagogiques et/ou coercitives sont également envisageables par le concours des forces de l’ordre lors de la mise en œuvre du projet.

Les mobilités douces, un vecteur d’insertion urbaine, porteuses pour les projets du grand Paris et des jeux olympiques

La variante E centre sa proposition autour des enjeux environnementaux pour accompagner et coordonner tous les projets à venir.

La coulée verte, et la réflexion autour des poumons verts, portées par cette variante (rendues impossible dans les variantes portées par la Dirif) permet de relier les boulevards des maréchaux jusqu’à la Basilique Saint-Denis et les quais de Seine.

C’est-à-dire qu’elle propose :

    • Dans le cadre des Jeux Olympiques : de relier le GR 2024 au village olympique (ainsi que le centre nautique et Stade France) en mobilité douce sans discontinuité. Ce qui revient à relier quasiment toutes les infrastructures des JO entre elles, amenant une réelle cohérence écologique et urbaine au projet.
    • Dans le cadre du Grand Paris Express : de relier à la gare Pleyel, via une coulée verte protégée, les infrastructures du Stade de France / centre nautique et toute la commune de Saint-Denis. De relier par une coulée verte allant jusqu’à la basilique Saint-Denis au nord, l’ile-Saint-Denis à l’Ouest ainsi que Saint-Ouen et la capitale au Sud
    • Dans le cadre de réinventer la métropole : d’augmenter les espaces verts en pleine Terre de plus de 2 hectares sans morcellement de ces espaces et donc sans phénomène d’insularisation écologique et phénomènes de road-kill.

La variante E permet de prendre en compte tous les mouvements pour assurer la desserte du réseau national. Elle permet également d’assurer la desserte locale et de pacifier un quartier mixte dont la population va être amenée à croitre.
Elle préserve le cadre de vie des riverains tout en remplissant les objectifs que s’est fixée la Dirif. C’est une proposition globale qui prend en compte toutes les contraintes et permet de mieux intégrer le programme des JO 2024.

L’autre proposition ne doit être envisagée que si, et seulement si, la variante E n’est pas réalisable, ni amendable.

Il s’agit de la B’. Elle est réalisée sur la base des propositions B et C de la Dirif.

B'.png

Variante B de la Dirif

Variante C du projet de la Dirif

Dans notre variante B’, nous partons de la variante B en supprimant la sortie 8B imaginée par la Dirif derrière la rue du Docteur Poiré. Et pour la nouvelle bretelle de sortie à l’Est, nous reprenons la proposition de la variante C.

(2 commentaires)

  1. D’autres solutions peuvent être envisagées.
    Il faut réduire le flux de voiture dans le quartier Pleyel en l’externalisant sur la périphérie : rue Francisque Poulbot et rue Ampère.
    Il faut éviter les doubles sens sur le boulevard de la libération et le boulevard Finot par lequel les flux peuvent être facilités de la A86 vers ou à partir des quais de seine.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s